Couture à la carte

COUTURE A LA CARTE

Vous avez un projet de vêtement ? Vous n'arrivez pas à trouver le patron qui vous convient ? Vous souhaitez un patron à vos mesure ? Vous avez envie (ou pas) de mettre la main à la pâte ? Vous souhaitez prendre des cours de couture seul(e) ou avec vos ami(e)s ?
Vous habitez Montpellier et sa proche banlieue.
Contactez moi et parlons de votre idée. Nous trouverons une solution adaptée à votre projet et à votre budget.
Rendez-vous ici pour plus de détails...

mardi 31 décembre 2013

mardi 17 décembre 2013

Le grand retour

Après 9 mois passés à Roanne pour la formation "Fabricant de vêtements sur mesure" me voila de retour à Montpellier, mon titre professionnel en poche !

C'est donc l'heure du bilan et des projets. Je me sens un peu bousculée avec la proximité de Noël, les cadeaux, tout ça... Mais c'est pas le moment de fléchir !

Bilan donc :

J'ai appris plein plein de choses lors de cette formation à l'AFPA.
Ça a commencé en mars par une énorme remise en question. En reprenant toutes les bases du montage, je me suis rendue compte que en fait, je ne savais pas réellement coudre ! Je croyais que je savais mais en fait non. Dur...
Mais maintenant que j'ai revu toutes les bases (et quelque fois vu pour la première fois), je peux dire que je sais coudre, même si on apprend toute sa vie.

La veste doublée avec poches passepoilées et poche gilet : un passage obligé !

Le module montage dure 3 mois à raison de 35 heures par semaine en atelier. La méthode pédagogique de l'AFPA est basée sur la pratique. La théorie est un appui, pas une base et cela me convenait parfaitement. Notre formatrice avait plus de 20 ans de pratique professionnelle essentiellement dans le patronage mais très compétente également en montage.

A la suite de ce module montage, le module retouche suivi de 3 semaines de stage en entreprise chez Inge de Jonge en Ardèche où j'ai pu poursuivre ma pratique du montage et de la retouche.

En juillet : début du module patronage qui a duré jusqu'à fin octobre soit 3 mois et demi environ. J'ai appris à patronner les jupes, les pantalons et les bustes sur mesures. Évidemment, au départ, ce sont des bases, donc ce n'est pas forcément très tendance ! C'est un peu frustrant. Mais le truc, c'est justement de réussir à pouvoir patronner tout type de vêtement quelle que soit la mode, la tendance et quelles que soient les mesures.
On réalise une demi-toile pour vérifier la taille et le rendu.



Projet de robe de demoiselle d'honneur


La réalisation en doupion de soie (sorte de taffetas de soie sauvage changeante). Presque 6 m d'ourlet invisible à la main

Edit du 10/01 : Le doupion est une soie fabriquée par les cocons doubles c'est-à-dire produits par deux vers travaillant trop près l'un de l'autre, ce qui procure à l'étoffe une irrégularité du fil et des effets spéciaux.

Ensuite, de nouveau un stage chez Inge. Cette fois ci, elle m'a fait la confiance de me laisser patronner 2 de ses modèles qu'elle souhaitait décliner pour la première fois en taille 52. De ce côté là aussi, pari réussi !
Puis, retour à Roanne pour passer l'examen : 5 épreuves en 2 jours.
Et enfin de retour à Montpellier avec mon titre professionnel en poche et des projets à mettre en œuvre.

Projets :

Ils tournent tous autour de la couture, bien sûr, même si j'ai aussi quelques commandes de crochet (mitaines et étoles) et de bijoux. Il est encore trop tôt pour en parler mais j' ai plusieurs projets sous le coude et je vais maintenant me faire aider pour choisir et mettre en œuvre...
A bientôt pour de nouvelles aventures couturesques !

samedi 14 septembre 2013

mercredi 3 avril 2013

Quelques nouvelles...

Encore une longue période sans message bien malgré moi et je vais vous expliquer ce qui m'arrive :

Pour celles qui suivent, j'avais expliqué dans un poste précédent que depuis la mi-décembre, j'étais licenciée économique. Cela m'a permis de bénéficier du Contrat de Sécurisation Professionnelle (on ne rigole pas) qui permet de garder son ancien salaire pendant un an et de bénéficier d'une formation longue (sous certaines conditions que je vous laisse découvrir en tapant CSP dans Google).

Et donc, je suis en formation pour 9 mois, loin de mon chez moi, en internat et avec un accès à Internet limité (sauf ce soir Ô miracle !).

Quelle formation ? La quasi dernière et quasi unique en France pour les adultes en couture : celle proposée par l'AFPA de Roanne. Si tout va bien elle me permettra d'acquérir le titre de "fabricant(e) de vêtements sur mesure" et de m'installer à mon compte ou de postuler pour des postes de couturière, costumière ou retoucheuse.

Je suis ravie, j'ai déjà appris plein de choses et je vais pouvoir travailler beaucoup plus efficacement et rapidement.



Je vais aussi pouvoir faire des stages en entreprise et pour mon premier stage, j'ai demandé à Inge de Jonge si elle voulait bien m'accueillir et elle a très gentiment accepté. Je suis encore plus ravie car j'adore son univers vintage bohême, ses créations, ses collections... et elle vit dans un endroit magnifique.
 
Quelques exemples de son univers et de ses créations :

  Son atelier à côté de sa boutique


 
 Quelques créations en tissus recyclés

Summer 2013 


Summer 2013

Quelques exemples de sa collection été 2013

Plus de photos sur son site et sur son Pinterest et sa page facebook

mercredi 20 février 2013

Hauts tabliers version 3


Comme promis, une version plus proche du patron originel, quoique....


Il s'agit toujours du patron japonais issu du livre dont je vous ai parlé hier. J'ai gardé la forme du haut sans les plis et du haut du dos. les deux poches se superposent et sont faites dans des lins récupérés sur des vêtements anciens.


Il y a un sac "assorti", enfin réalisé dans le même esprit mais le lin vient d'un coupon très ancien, un drap qui n'avai jamais été réalisé. J'ai gardé le bord surfilé parce que ce genre de chose m'émeut toujours. J'aime que l'on puisse voir et toucher le travail de personnes qui ne sont plus de ce monde...

Le dos est croisé et s'attache avec des liens. Le tout reste adaptable ce qui fait que ce type de haut convient de la taille 36 (si on aime le côté loose quand même) au 42.

Modèle : La belle Léonore

mardi 19 février 2013

Hauts-tabliers 2

Je continue ma petite exploration et production de hauts- tabliers.
Celui-ci a été réalisé à partir d'une jupe en brocard de soie que j'avais acheté il y a fort longtemps et que je n'ai jamais mise... Ah si, une fois pour un noël Bollywood (oui, on fait des noëls à thème chez nous...).

La jupe avant :



Le petit haut après :






Le patron est un lointain cousin d'une robe-tablier japonaise que j'avais réalisé il y a fort longtemps aussi issu de ce livre...



Il ne reste plus que le croisé dans le dos.

Vaguement visible sur la photo de droite
 
Demain, si vous êtes sage, je vous montrerai d'autres petits hauts qui ont gardé un peu plus de proximité avec ce modèle.
Vous retrouverez ce haut à vendre dans ma petite boutique Rue des coquelicots sur Etsy

PS : Un grand merci à Léonore qui a bien voulu poser pour moi.

mardi 12 février 2013

Tadaaaaaaam !

Cette fois, ça y est, c'est officiel, j'ai créé ma boutique Etsy.
Elle s'appelle Rue des coquelicots (clic clic pour y aller). Comme c'est original...

Alors, elle n'est pas très fournie, je sais.
Elle n'est pas parfaite, je sais...

J'ai préféré l'ouvrir en l'état et l'améliorer par la suite plutôt que d'attendre indéfiniment que toutes les conditions parfaites soient réunies. Ce qui risquait ne ne jamais arriver...

Je vais ajouter des articles au fur et à mesure.
Je vais l'améliorer au fur et à mesure. C'est ce que j'ai fait pour mon blog et ça a pas mal fonctionné. Oui, je sais, il n'est pas parfait non plus... Mais il est nettement mieux qu'à ses débuts (et aux miens).

Ce que je dois particulièrement améliorer, ce sont mes photos. Elles sont calamiteuses, j'en ai bien conscience...

Petits exemples de ce que vous trouverez dans ma boutique :

 Petit haut ouvert derrière

 Influences japonaises

 Sacs en drap de lin ancien


 Bon sinon, le mieux, c'est d'aller voir par vous même et de me faire part de vos suggestions (ce serait tellement gentil !).



vendredi 8 février 2013

Robette Lisette

Après la tunique Lisette, il était évident (pour moi, en tout cas) que je devais l'essayer en robe (bon, c'est surtout que le patron était déjà fait...).
J'avais un lainage jaune et noir (style un peu tweed) dans lequel j'imaginais ma petite Lisette depuis des jours et quand j'ai enfin pris la peine de descendre le coupon du haut de mes étagères, damned, il était trop petit... Je me suis rabattu sur ce coupon que j'avais depuis fort longtemps. Ca ressemble à du lin, ça a un peu le touché et le tombé du lin mais on sent bien quand on le repasse avec un fer trop chaud que ce n'est pas du lin...

Je la voulais grande pour être à l'aise. Bon, ça, c'est fait...


On ne le voit pas trop mais il y a un petit pantalon avec les bas volanté réalisé dans le même tissu que la robe il y a 3 ou 4 ans (c'est vous dire que j'ai ce tissu depuis longtemps...). Impossible de porter cette robe sans un petit pantalon ou un jupon car le tissu est transparent.

Oui, oui, j'adore les poches : j'en mets sur TOUS mes vêtements !


 J'ai ajouté des pattes aux manches pour pouvoir tenir les manches retournées


Je trouvais le haut un peu nu alors j'ai ajouté une fausse patte de boutonnage avec un petit reste de tissu imprimé assorti.


 J'ai ajouté des poches arrondies cette fois avec un petit liserais imprimé. Elle sont volontairement agrandies pour être un peu loose.


Entre temps, la nuit commençait à tomber et la lumière avait changé...
On voit sur cette photo que le tissu est transparent...

Pour les modifs, voir celles de la petite Lisette sauf que je n'ai moins alongé le buste.

mardi 5 février 2013

Vaste manteau

Tel était le concept : un vaste manteau sous lequel je puisse porter de vastes pulls avec de vastes poches pour réchauffer les mains gantées et mitainées et un vaste col pour réchauffer le cou et accepter un gros snood ou un shawl...

 Voilà la bête - Tissu Saint Pierre 100% laine à 30 € le coupon de 3 mètres

 Entièrement doublé, Madame (tissu du marché à 1 euro le mètre)

 Boutons en cuir récupérés sur un autre manteau qui avait fait son temps


 Reserré dans le bas avec de gros boutons en cuir

 Ceinturé, il échappe de justesse au qualificatif de "robe de chambre" quoique...

C'est plus dans le moove de dire "loose", plutôt que vaste, je sais...

Patron Elena Couture n°59 - Col modifié + doublé - Taille 40/42 (grosse erreur : le patron est suffisament loose comme ça, pas la peine de prendre une taille audessus !)
Prix de revient total (fil compris) : 35 €
Pour un manteau 100% laine, ça va...

vendredi 1 février 2013

Petite Lisette

Le livre de couture japonaise Lisette contient des modèles très basiques (robes chasubles, jupes élastiquées, pantacourt élastiqué...) et des modèles plus originaux (à mon avis) tels que le fameux "tablier Lisette" ou encore la blouse aux manches tombantes.
Le tablier Lisette, c'est fait...
La blouse, elle, me trottait dans la tête depuis un long moment ainsi que toutes les modifications à effectuer pour qu'elle soit portable (cf le fameux problème récurrent des emmanchures).

Arrive un moment où il faut arrêter de conjecturer et où il faut se lancer...
Il me restait du magnifique tissu tartan cloqué de la robe ma fillette.

 Vue de face - On voit que j'ai ajouté des poches

 Vue de dos - Je n'ai pas zapé les fronces mais je les ai plutôt concentrées au centre (pas la peine de faire paraître mes hanches plus larges qu'elles ne sont déjà...)


Les modifications effectuées :

- Epaules aggrandies de 2,5 cm (et je crois que j'aurais pu mettre 3 cm)
 --> ça aggrandit les emmanchures de 5 cm donc
--> ça diminue les fronces aux manches (perso, j'aime pas trop les manches froncées à cet endroit là)
--> ça approfondit l'encolure (pas du luxe pour ce modèle)
(s'il y avait eu des pinces de poitrine, ça les aurait baissé automatiquement mais ce n'est pas le cas pour ce modèle)
- Buste allongé (pas vraiment nécessaire une fois les épaules aggrandies)
- Devant et dos élargis (mais ça, je n'aurai vraiment pas du le faire !!!)
- 2 poches plaquées (indispensable pour moi : je cherche sans arrêt les poches des vêtements sans poches) 
- Bas allongé pour transformer la blouse en tunique (de plus, pas mal de personnes se sont plaintes que le patron taillait trop court)

En bref, pour ce modèle, LA modification à apporter, c'est d'aggrandir les épaules !

Une petite dernière pour la route ?

La prochaine fois, c'est "Manteau" (faut que je me dépêche de vous présenter mes productions avant le printemps !).
Byyyyye

mardi 29 janvier 2013

Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre


 Hortense m'a demandé le tuto du snood que je vous ai montré la semaine dernière
Alors soit, je m'exécute ... et j'en profite pour vous montrer le premier de la série : celui que j'avais fait pour ma grande fille Sarah :

 Cascade Eco+ couleur moutarde (4010) - Acheté

LE TUTO DU SNOOD

Matos : 
- Un écheveau de laine Cascade Eco ou Eco+ (soit 250gr)
- Aiguilles droites n° 6
- Une aiguille double pointe ou à torsade
- Explications pour les torsades à 6 mailles et le losange (13 mailles). Moi j'ai pris le "400 points tricots" de Marie-Claire idées mais vous pouvez trouver ça ailleurs. Enfin, tout ça pour vous dire que je ne vais pas vous expliquer comment faire des torsades ou des losanges ;-)


Réalisation :
Monter 49 mailles aiguilles 6
Puis tricoter comme ceci :
6 mailles mousse, 3 mailles envers, torsade 6 mailles, 3 mailles envers, losange 13 mailles, 3 mailles envers, 6 mailles torsades, 3 mailles envers et 6 mailles mousse
Sur l'envers du travail, on tricote toujours les mailles comme elles se présentent.
Continuer comme ceci en faisant vos torsades de chaque côté et votre losange au centre...
Vous pouvez tricoter tout l'écheveau ou un peu moins si vous voulez que le snood soit plus près du cou.
Quand vous avez obtenu une longueur qui vous convient, vous allez assembler le dernier rang avec le premier rang selon la méthode qui vous convient aussi : couture (visible sur l'envers) ou grafting (quasi invisible s'il est bien fait ce qui n'est pas le cas du mien mais c'était mon premier...). Vous trouverez des tas de tutos de grafting et de vidéos sur le net.

Là, on voit que mon grafting n'est pas parfait

Voili, voilou... La prochaine fois, je vous montre la tunique qui est sous le snood !


samedi 19 janvier 2013

Une si longue absence...

Ce n'est pas évident de revenir après une si longue absence. Je ne vais pas vous raconter ma vie mais j'ai fait des choix plus ou moins radicaux dont celui de quitter mon boulot. Non pas que je ne l'aimais plus mais j'avais disons certaines divergences de vues avec certaines personnes. Pas de moyens pour travailler correctement, pas de soutien tangible, beaucoup de stress et d'insatisfaction...
Bref, je dors tellement mieux que j'ai dû faire le bon choix...

En attendant de partir sur autre chose, j'ai un peu plus de temps.
Du temps pour me reposer,
Pour marcher,
Pour faire du yoga,
Pour méditer,
Pour préparer de bonnes choses à manger (j'entends saines)
Et pour coudre et tricoter
Pour vivre normalement, quoi...

Donc vous devriez me voir plus régulièrement ici...
D'ailleurs, je commence tout de suite avec une petite robe d'hiver pour ma fillette coincée dans le grand nord avec la neige et tout et tout...

 Une 7 du livre japonais (1 chez les JCA) "Every day camisoles et petits hauts" - Col et bas modifiés
Bas très raccourci et arrondi
Col creusé

 Petite mise en situation avec legging, gilet, mitaines et snood

 Snood tricoté par mes soins (patron maison)
Une pelote de Cascade Eco + (250 gr)

 Mitaines en laine bouillie maison aussi

Mon côté un peu trash est caché à l'intérieur

 Petite étiquette coquelicot coincée dans la poche

C'est tout pour aujourd'hui. On se revoit quand ? Bonne question...